Aller au menu Aller à la page
Go Top

Culture

Saveurs inoubliables

#Saveur du terroir l 2021-12-28

Séoul au jour le jour

ⓒ KBS

Nous approchons de la fin de l’année. L’ambiance festive de cette saison réveille nos cinq sens. Nous avons passé une année en faisant beaucoup d’efforts, d’une manière ou d’une autre, et méritons tous des applaudissements.

Cette semaine, « Saveur du terroir » vous emmène dans différents quartiers de la capitale afin de présenter des plats qui ont consolé les travailleurs tout au long de cette année.


ⓒ KBS

Notre première destination cette semaine est Euljiro, un quartier situé dans le centre-ville de Séoul. Bien qu’il soit devenu une zone très branchée notamment pour les jeunes, il s’agissait en effet du centre de l’industrialisation coréenne dans les années 1970. On y trouve des ferronneries, des imprimeries et des magasins d’outillage. En vue d’assouvir la faim des travailleurs de ce quartier, plusieurs boutiques et magasins y ont également vu le jour. Malgré le développement du lieu et le changement du paysage, beaucoup y conservent leur place et accueillent les vieux clients avec les saveurs inchangées.

Mme Im, qui y est depuis plus de 50 ans, propose le « kongnamul doenjangjjigae », le ragoût de pâte de soja fermenté garni de viande de bœuf et de pousses de soja, et le « doejigogi gimchijjigae », le ragoût de pâte de piment rouge garni de viande de porc. En effet, ces plats ordinaires représentatifs de la cuisine du pays du Matin clair deviennent particulièrement délicieux chez Mme Im. Selon les clients fidèles qui viennent y déjeuner tous les jours, ces mets font penser aux plats que leur mère préparait avec amour et soin. Un bol de riz accompagné d’un ragoût et de plusieurs petits plats suffiraient pour leur donner de l’énergie.


ⓒ KBS

Il y a aussi un café particulier qui attire notre regard dans ce quartier. Contrairement au café ordinaire, on peut y prendre des nouilles instantanées « ramyeon » comme petit déjeuner. Au début, Mme Park y vendait seulement du café et du thé traditionnels, mais face à la demande des clients qui travaillaient depuis très tôt le matin dans le quartier, elle a commencé à préparer des ramyeon. Ce café est devenu tellement populaire que beaucoup visitent le quartier rien que pour y aller.

M. Park qui gère un atelier de ferronnerie depuis plus de 50 ans se souvient du paysage du passé. A l’heure du déjeuner, sa femme préparait une soupe à base de kimchi, chou fermenté et pimenté, et du lard, dans laquelle sont trempées les nouilles. L’odeur appétissante de ce « doejigogi kimchiguksu » a rassemblé les travailleurs du quartier. Ils ont pu assouvir leur faim et se reposer en se régalant de ce plat. Les « dakbal », les pattes de poulet sautées servies dans une sauce très pimentée constituaient également un plat de souvenir des temps difficiles.


ⓒ KBS

Déplaçons-nous au Gurogongdan, un complexe industriel à Séoul qui fut le centre des industries exportatrices des années 1970 et 1980. Ici, six femmes qui travaillaient dans des usines de fabrication de vêtements se sont rassemblées pour se rappeler la vieille époque. Elles vivaient ensemble dans un dortoir, et allaient prendre des repas rapides au fameux marché de Garibongdong. Le travail était pénible, mais elles ont surmonté les difficultés grâce à leurs collègues. Aujourd’hui, elles ont décidé de reproduire les plats qui leur ont permis de supporter les temps difficiles. Tout d’abord, le « chunjangtteokboggi ». Vu le manque de pâte de piment rouge qui est utilisée pour assaisonner ce plat de pâte de riz, on la remplaçait par le « chunjang », une sauce relativement douce à base de pâte de haricot noir, et de la poudre de piment rouge. Quant au « gobchangboggeum », les tripes de bœuf grillées garnies de différents légumes et de vermicelles à base de sauce pimentée, il s’agissait d’un plat particulièrement apprécié, donc souvent choisi comme menu du jour de paye. Le « saealsimpatkalguksu » est aussi un plat nostalgique. On fait cuire des nouilles et des boulettes de farine de blé dans une soupe bien dense à base de pâte de haricot rouge. Il s’agit d’un plat qui réchauffe le corps et l’âme.


Je vous souhaite à toutes et à tous un très bon réveillon et une excellente année 2022 !

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >