Aller au menu Aller à la page

Vie pratique

Le rock français résonne au Zandari Festa

#Un regard sur la Corée l 2018-10-13

Entre nous


Les inconditionnels de musique indépendante s’étaient tous donné rendez-vous début octobre ! Hongdae, un quartier étudiant et artistique situé dans l’ouest de Séoul, accueille chaque année pendant quatre jours le Zandari Festa. Cet événement qui a pour vocation d’aider les professionnels de l’industrie musicale, les groupes et le public à se rencontrer, s’est progressivement imposé comme l’un des plus importants du genre en Asie.


ⓒ Lee Hyeji

Pour sa 8e édition, plus d’une centaine de groupes locaux et étrangers ont fait vibrer les murs de huit salles de concert. Avec 60 musiciens sud-coréens de styles variés allant du rock à l’électro en passant par le hip-hop et 40 artistes venus de 17 pays différents, il y avait l’embarras du choix au Zandari Festa. Les groupes de rock français n’étaient pas en reste puisque la French Night, organisée en partenariat avec l’Institut français, leur était spécialement dédiée. 


ⓒ Lee Hyeji

Trois nouveaux talents avaient fait le déplacement pour cette soirée festive mettant cette année les voix féminines à l’honneur. Holy Two, un duo lyonnais qui creuse son sillon dans un registre électro-pop sombre et planant, a ouvert les hostilités dès 22h sur la scène du Muv Hall. Une ambiance beaucoup plus légère a ensuite imprégné les lieux avec Cléa Vincent et ses morceaux aux accents électro-rock influencés par la variété française. Ce fut finalement au tour de The Blind Suns, un trio surf-rock mené par une chanteuse charismatique que nous sommes allés interviewer pour vous, de se présenter devant un public déjà chauffé à blanc pour terminer la French Night en apothéose.


ⓒ Lee Hyeji

Contenus recommandés