Aller au menu Aller à la page

Corée du Nord

Séoul et Washington mènent des exercices militaires conjoints au format réduit

#Dernières nouvelles de la péninsule l 2020-08-20

Trait d’union

ⓒ YONHAP News

La Corée du Sud et les Etats-Unis ont donné le coup d'envoi de leurs exercices militaires conjoints pour le second semestre 2020. Ces manœuvres, qui devaient initialement débuter le 16 août, ont été décalées de deux jours suite à un cas de COVID-19 identifié parmi les militaires sud-coréens. Elles s’achèveront le 28 août. Toujours en raison de l’épidémie de coronavirus, les effectifs mobilisés ont été revus à la baisse des deux côtés et les programmes d’entraînement nocturne annulés.


La tenue même de ces exercices demeurait incertaine, non seulement en raison de la propagation du virus, mais aussi de l'impasse prolongée des relations intercoréennes ainsi que des liens entre la Corée du Nord et les Etats-Unis. Séoul et Washington ont toutefois décidé d'aller de l'avant.


« Certains avaient évoqué la possible tenue d’un sommet nord-coréano-américain avant l'élection présidentielle américaine prévue à la fin de l’année. C’est pour cela qu’une annulation pure et simple des exercices militaires conjoints était envisagée, de manière à maintenir une atmosphère favorable au dialogue. Qui plus est, le COVID-19 a commencé à se répandre à nouveau en Corée du Sud. Mais les deux alliés ont tout de même décidé de mener à bien ces opérations, tout en en réduisant l’ampleur. Je pense que cette décision est liée à l'objectif du gouvernement Moon Jae-in d’achever le transfert, de Washington à Séoul, du contrôle opérationnel (Opcon) en temps de guerre avant la fin de son quinquennat en mai 2022 », analyse Lee Jong-hoon, commentateur politique.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >