Aller au menu Aller à la page
Go Top

Corée du Nord

La Corée du Nord que vous ne connaissez pas Les « donju » en Corée du Nord

#La Corée du Nord que vous ne connaissez pas l 2021-08-19

Trait d’union

ⓒ Getty Images Bank

Au royaume ermite, la classe aisée de la population est appelée donju, un terme devenu assez familier, y compris pour les sud-Coréens. Celle-ci est si influente qu’elle est souvent perçue comme le véritable moteur de la croissance économique du pays.


« Le niveau de richesse à partir duquel un nord-Coréen peut être considéré comme appartenant à la classe des donju varie selon les régions. À Pyongyang, ce seuil est estimé à 100 000 dollars américains. Dans les provinces locales, en revanche, il est de 5 000 dollars, soit environ 40 millions de wons nord-coréens. Dans les grandes villes autres que Pyongyang, comme Nampo et Pyongsong, un donju possède au minimum 10 000 dollars », explique Kim Young-hui, chercheuse au Centre de la nouvelle économie de la péninsule coréenne de la Banque de développement de Corée.


La classe des donju est apparue dans les années 1990, après que le système de rationnement s'est effondré et que les magasins d'État ont fermé. En proie à une grave pénurie alimentaire, de nombreux nord-Coréens se sont réunis pour échanger des produits de première nécessité. C’est de ce marché improvisé et non officiel, aussi appelé jangmadang, que sont nés les donju.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >