Aller au menu Aller à la page

International

Un think-tank américain redoute la capacité nucléaire nord-coréenne

Write: 2019-01-17 11:01:13Update: 2019-01-17 17:15:23

Un think-tank américain redoute la capacité nucléaire nord-coréenne

La Corée du Sud, les Etats-Unis et la Chine devront faire front commun face aux problèmes complexes qui pourraient se produire dans la péninsule coréenne, en supposant que la capacité nucléaire nord-coréenne prenne de plus en plus d'ampleur.

C'est du moins ce que met en avant la RAND Corporation, une institution américaine de conseil et de recherche dans un récent rapport intitulé « Quatre questions sur la péninsule coréenne ». Le think tank estime que la Corée du Nord disposerait actuellement de 15 à 60 ogives nucléaires, et ce chiffre pourrait s'élever à 30 à 100 d'ici 2020. Une estimation qui émane du pronostic fait par l'Institut Corée-USA, rattaché à l'école d'études internationales avancées (SAIS) de l'université Johns Hopkins.

Le rapport indique par ailleurs que le pays communiste verrouille quelque 14 000 artilleries et 2 500 à 5 000 tonnes d'armes chimiques vers la région métropolitaine de Séoul. Ce qui empêcherait de frapper en premier les installations nucléaires et balistiques nord-coréennes.

Ce n'est pas tout. Le document prévoit qu'en cas d'attaque du Nord, il sera difficile d'évacuer en même temps 25 millions de civils sud-coréens, un million de Chinois et 150 000 Américains. Dans la foulée, il avertit que ces trois nations devraient se préparer aussi à la stabilisation du régime de Kim Jong-un en cas d'urgence au nord du 38e parallèle, tels le problème des réfugiés nord-coréens et les négociations sur le contrôle de l'armée nord-coréenne.

La RAND Corporation a été fondée en 1948 par l'armée de l'air des Etats-Unis et la Douglas Aircraft Company pour des études en matière de défense nationale.

Contenus recommandés