Aller au menu Aller à la page

Intérieur

L’ancien vice-ministre de la Justice Kim Hak-ui placé en détention provisoire

Write: 2019-05-17 09:15:03Update: 2019-05-17 15:52:00

L’ancien vice-ministre de la Justice Kim Hak-ui placé en détention provisoire

Photo : YONHAP News

L’ancien vice-ministre de la Justice, Kim Hak-ui, a été mis en détention provisoire pour corruption dans la nuit de jeudi à vendredi.

Le tribunal a délivré son mandat d’arrêt en jugeant que les principales charges étaient fondées et que le prévenu risquait de détruire des preuves ou de prendre la fuite.

L’ancien procureur a été nommé vice-ministre de la Justice en février 2013 par la présidente déchue Park Geun-hye. Mais il a dû aussitôt démissionner de ce poste, soupçonné d’agressions sexuelles dans un pavillon détenu par Yoon Jung-cheon, un promoteur immobilier. Le Parquet a ouvert des investigations entre 2013 et 2014, mais à chaque fois, Kim a été innocenté. Il a finalement rouvert l’enquête en mars dernier.

Dans son acte de demande de mandat d’arrêt, le ministère public a notamment reproché au prévenu d’avoir reçu des pots-de-vin d’une valeur de 130 millions de wons de la part de Yoon et de 39 millions de wons de la part d’un autre homme d’affaires. Soit l’équivalent de 98 000 euros et 29 000 euros respectivement. Les soupçons d’agressions sexuelles ont été inscrits, pour l’instant, dans le cadre de la corruption, comme les victimes ont été présentées par Yoon.

Le Parquet envisage désormais de porter ses efforts davantage sur l’accusation liée aux violences sexuelles.

Contenus recommandés