Aller au menu Aller à la page

Politique

Moon Jae-in à Stockholm : ce n’est pas l’arme nucléaire mais le dialogue qui garantira la paix à la Corée du Nord

Write: 2019-06-14 20:00:23Update: 2019-06-15 22:49:10

Moon Jae-in à Stockholm : ce n’est pas l’arme nucléaire mais le dialogue qui garantira la paix à la Corée du Nord

Photo : YONHAP News

Le président de la République, en visite d’Etat en Suède, a prononcé un discours au Parlement sur le thème de « la confiance pour la dénucléarisation et la paix dans la péninsule coréenne ». Il a tenu à souligner que ce n’est pas l’arme nucléaire mais le dialogue qui garantira la paix à la Corée du Nord. Après son discours à Oslo, il a peaufiné davantage sa vision.

Moon Jae-in a appelé à un respect mutuel et une garantie sûre pour le régime. Selon lui, c’est la première condition immuable pour la paix.

Dans son allocution, le président a évoqué l’exemple de la Suède qui a renoncé à ses armes nucléaires en s’appuyant sur la confiance. Pour la péninsule coréenne, il a proposé une triple confiance, à savoir la confiance des habitants des deux Corées, celle dans le dialogue et celle de la communauté internationale.

Le locataire de la Maison bleue a mis en avant notamment « la confiance dans le dialogue ». Il a exhorté chaque partie à avoir foi en le dialogue. Sans oublier de demander à la population sud-coréenne de faire confiance dans le dialogue avec la Corée du Nord.

Moon a appelé le régime de Kim Jong-un à dissiper tout d’abord toute inquiétude des citoyens du monde sur d’éventuels accrochages militaires et l’armement nucléaire s’il souhaite voir la levée des sanctions imposées à son égard par la communauté internationale.

D’après le président, Pyongyang doit montrer sa ferme volonté pour réaliser une dénucléarisation complète et instaurer une paix permanente dans la péninsule. Et il devrait continuer à dialoguer avec le monde à différents niveaux, qu’il s’agisse de dialogues bilatéraux ou multilatéraux.

Moon Jae-in a déclaré que si la Corée du Nord faisait preuve de sincérité dans ses efforts, la communauté internationale lèverait non seulement ses sanctions contre elle mais aussi lui garantirait la sécurité de son régime. Il a souligné que la Corée du Sud l’accompagnerait tout au long de ce processus.

Selon le président sud-coréen, le jour où le royaume ermite s’affranchira des sanctions internationales, les deux Corées pourront former une véritable communauté économique pour bénéficier de la coprospérité. Ainsi, la péninsule coréenne sera en mesure de promouvoir la paix en Asie du Nord, et toute l’Asie deviendra une zone où un grand potentiel pourra se réaliser dans l’avenir.

D’après la vision de Moon, la dénucléarisation complète et l’instauration de la paix dans la péninsule coréenne jetteront une base solide pour la non-prolifération des armes nucléaires et le désarmement dans le monde. Cela devrait servir d’un bel exemple à d’autres conflits militaires ou internationaux.

Le locataire de la Maison bleue n’a pas oublié d’apprécier les progrès accomplis suite à ses trois sommets avec le leader nord-coréen Kim Jong-un. Il a fait valoir que ces rencontres ont permis de cesser les actes hostiles dans la zone démilitarisée (DMZ), et que les pêcheurs de la frontière intercoréenne peuvent travailler en toute sécurité. Selon le président, ces petits gestes pacifiques feront s'installer une grande confiance entre les deux Corées.

Moon Jae-in a prononcé ce discours en présence de 250 personnalités telles que le roi Carl XVI Gustaf, des députés et des membres du gouvernement suédois.

Contenus recommandés