Aller au menu Aller à la page

Intérieur

Travail forcé : un groupe de 33 sud-Coréens déposent une nouvelle plainte contre six entreprises japonaises

Write: 2020-01-15 11:13:20Update: 2020-01-15 23:57:08

Travail forcé : un groupe de 33 sud-Coréens déposent une nouvelle plainte contre six entreprises japonaises

Photo : YONHAP News

Pas moins de 33 sud-Coréens ont déposé, hier, une plainte collective afin de réclamer des dédommagements pour le travail forcé par le Japon lors de la Seconde guerre mondiale.

Parmi eux, deux survivantes. Les 31 autres sont des membres des familles de victimes décédées. Ils vivent tous dans la province de Jeolla du Sud, dans le sud-ouest du pays. C’est la deuxième fois qu’une action judiciaire de la sorte est engagée contre des entreprises nippones. Un premier procès a été intenté en avril 2019, par 54 victimes de cette même région.

Cette fois, un total de six sociétés japonaises sont accusées. Il s’agit entre autres de Mitsubishi, Mitsui ou encore Kawasaki.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >