Aller au menu Aller à la page

Intérieur

L’ex-président Lee Myung-bak condamné à 17 ans de prison en appel

Write: 2020-02-19 15:53:56Update: 2020-02-19 22:28:48

L’ex-président Lee Myung-bak condamné à 17 ans de prison en appel

Photo : YONHAP News

351 jours après sa libération sous caution, l’ex-président conservateur Lee Myung-bak est retourné, aujourd’hui, dans sa cellule. Le verdict en appel l’a reconnu coupable de corruption, de détournement de fonds et d’abus de pouvoir, entre autres.

Les charges qui pesaient contre celui qui a dirigé le pays de 2008 à 2013 ont donc été retenues et la sentence alourdie : 17 ans de prison ferme, soit deux ans de plus qu’en première instance. Le tribunal a assorti cette peine d’une amende de 13 milliards de wons, environ 11 millions d’euros, et a annulé sa libération sous caution, accordée en mars 2019.

Âgé de 78 ans, l’ancien chef de l’Etat avait été incarcéré en avril 2018 pour avoir touché des pots-de-vin de la part de différents conglomérats, et plus particulièrement de Samsung.

Surnommé MB, le sigle de son prénom, il a également été sanctionné pour avoir organisé un système de caisse noire au sein de l’entreprise DAS. Ce fournisseur du constructeur automobile Hyundai a été créé en 1987, avec comme actionnaire principal son frère aîné. La Cour a estimé que M. Lee était son véritable propriétaire.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >