Aller au menu Aller à la page

Intercoréen

Kim Yo-jong : pas de troisième sommet avec les États-Unis cette année

Write: 2020-07-10 10:31:25Update: 2020-07-10 15:49:06

Kim Yo-jong : pas de troisième sommet avec les États-Unis cette année

Photo : YONHAP News

Le secrétaire d'Etat adjoint américain Stephen Biegun, qui est aussi représentant spécial des Etats-Unis pour la Corée du Nord, a achevé hier sa visite de trois jours à Séoul, après avoir prononcé un message d’apaisement envers Pyongyang.

Dans ce contexte, Kim Yo-jong, la sœur cadette influente du dirigeant nord-coréen, se montre sceptique à propos d’un possible troisième tête-à-tête entre Kim Jong-un et Donald Trump. Dans un texte publié aujourd’hui, elle souligne que ce sommet n’aurait pas lieu cette année, de son avis personnel.

Par ailleurs, elle fait valoir qu’un tel rendez-vous serait bénéfique uniquement aux Etats-Unis et qu’il serait sans intérêt pour son pays, à moins que Washington ne montre un changement de position conséquent. Une manière de ne pas refermer entièrement la porte des discussions. En effet, elle précise que tout peut arriver en fonction de la décision des dirigeants des deux pays.

Son texte a été publié six heures après que le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, a évoqué une possible prise de contact de haut niveau des deux côtés du Pacifique.

Même si Kim Yo-jong coupe court à tout nouveau sommet bilatéral, la Corée du Nord affiche indirectement sa volonté de se dénucléariser. Celle qui est première vice-directrice du Comité central du Parti des travailleurs affirme que son pays ne refuse en aucun cas la dénucléarisation en soi, mais qu’il ne compte pas le faire pour le moment. Selon elle, Pyongyang sera prêt lorsque Washington aura pris un bon nombre d’importantes mesures irréversibles.

La sœur de Kim III ajoute qu’il est hors de question de rediscuter du démantèlement des équipements nucléaires sur le site de Yongbyon et la levée partielle des sanctions contre Pyongyang. Cette possibilité faisait partie de l’ordre du jour lors du second sommet Kim-Trump en février 2019, qui s’est soldé par un échec cuisant. D’après elle, il faut recarder le sujet des négociations, à savoir le retrait des politiques hostiles envers la Corée du Nord et la reprise du dialogue bilatéral.

Enfin, Kim Yo-jong n’oublie pas de mette en avant le lien personnel très fort entre les dirigeants des deux pays, et de souhaiter bonne chance à Donald Trump pour sa réélection.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >