Aller au menu Aller à la page
Go Top

La température monte dans la mer de l’Est

#Gros plan sur l'actualité l 2021-09-11

Journal

ⓒKBS News

Le réchauffement climatique fait monter la température de surface de la mer. Conséquence : la Corée du Sud assiste à une évolution rapide de l’écosystème marin aux alentours des îlots Dokdo en mer de l’Est.


Récemment, une équipe de la KBS a réalisé une exploration sous-marine près des Dokdo. Et elle a constaté la migration de certaines espèces de la flore et de la faune vivant dans les courants chauds, qu’on découvre dans les zones subtropicales telles que l’île méridionale de Jeju, les eaux de Taïwan ou encore la mer d’Indonésie. C’est le cas pour un corail rouge de la zone tropicale, surnommé « la fraise de la mer » en raison de sa forme, pour un poisson de couleur orange appelé « Neoclinus bryope », et pour un petit poisson originaire de Jeju, appelé en coréen « jaridom » et en latin « Chromis notata ».


Ce phénomène s’explique par la montée de la température de surface de la mer. C’est un problème qui est constaté dans le monde entier. Depuis 30 ans, les glaces fondent en Alaska comme en Antarctique. Le changement climatique affecte plus dramatiquement l’écosystème marin que terrestre. En effet, la hausse de 1°C de la température maritime entraîne un changement aussi important que celui provoqué par une augmentation de 5°C sur terre. Problème : la mer de l’Est accuse une hausse de la température de surface plus importante que la moyenne de celle des autres mers. Selon l’Institut de recherche en sciences et technologies marines de Corée (KIOST), la température de surface en mer de l’Est s’est élevée en moyenne à 22,2°C en juillet dernier, soit son plus haut niveau en 40 ans depuis le premier établissement de ses statistiques. Elle a progressé de 2,7°C par rapport à la moyenne de celles de 1991 à 2020. C’est une augmentation considérable étant donné que le mercure de surface des eaux marines de toute la planète a gagné 0,3°C sur la même période. Quant aux alentours des îlots Dokdo, ils ont vu la température monter à 25,01°C en juillet dernier. Cela s’explique par un fort ensoleillement, l’arrivée de courants chauds dans la mer de l’Est et la canicule de longue durée.


Le KIOST s’est engagé à suivre de près l’évolution des conditions maritimes, y compris notamment la subtropicalisation de l’écosystème, qui risque d’affecter le quotidien des sud-Coréens, pour mieux faire face au changement climatique.

Contenus recommandés

Close

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de services. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail >