Aller au menu Aller à la page

Cinéma & dramas

Jung Yu-mi : des zombies au pamphlet féministe

#Tout un cinéma l 2019-11-13

Séoul au jour le jour

ⓒYONHAP News

L'actrice vedette Jung Yu-mi n'est pas celle que l'on croit. Avant d'être l'héroïne d'une série pour Netflix « The School Nurse Files », elle a touché à tous les genres de films et à tous les types de cinéastes que compte le pays du Matin clair. Et à 36 ans, la Busannaise ne semble pas prête de s'arrêter en si bon chemin.


* Les débuts

Jung, sortie du Seoul Institute of Arts, fait ses débuts dans l'énorme succès international « A Bittersweet Life » qui fit découvrir le réalisateur Kim Jee-woon en 2005. Elle tente rapidement d’aller vers les films commerciaux comme « Blossom Again » où elle interprète une adolescente. Même si elle s'y fait remarquer, elle se tourne vers des films plus petits voire indépendants. Ce sera « Family Ties », comédie familiale satirique qui ne trouvera pas son public. Mais Jung continue, néanmoins, à gravir les échelons du vedettariat. 


* Hong Sang-soo, son pygmalion

C'est le cinéaste déjà très connu à l'époque, Hong Sang-soo qui va lui donner ses premiers rôles de qualité. Ce sera notamment « Like You Know It All » en 2009. Elle n'y tient qu'un second rôle mais dès le film suivant de Hong « Oki's Movie » en 2010, Jung est en première ligne avec ce qui est son deuxième premier rôle après celui de l'étrange « Chaw » dont nous allons reparler. Son partenariat avec Hong Sang-soo ne va pas se terminer là. Il reprend la jeune femme dans « In Another Country » aux côtés d'Isabelle Huppert puis dans « Our Sunhi » en 2013 avant de s’intéresser à celle qui sera son amante officielle Kim Min-hee.


* Les films de genre

Dès la période des films de Hong Sang-soo, Jung Yu-mi apparaît dans des films de genre. Cela commence par « Chaw », une histoire de cochon mutant et dangereux. Puis, en 2010, elle enchaîne avec le thriller d'action « Come Closer » aux côtés de Yoo Ah-in. La série des thrillers d'action continue avec « Tough as Iron » en 2013 et « Manhole » en 2014. Jung n'a pas froid aux yeux, et elle sera donc la vedette du premier grand succès du film de zombies made in Korea « Train To Busan » en 2016 aux côtés de Gong Yoo. Son dernier film de genre en date étant le « Psychokinesis » du même réalisateur Yeon Sang-ho. Ce film de super-héros au service du bon peuple ne cache pas le fait que Jung est aussi devenue une star de la télévision et des drames romantiques, certains issus de la mouvance indépendante du cinéma et d'autres des gros budgets commerciaux.


* Star des mélos

Peu après ses débuts au cinéma, Jung apparaît à la télévision dans une série à succès « Que Sera, Sera » en 2007. Mais son grand succès personnel sera « I Need Romance » en 2012 pour TvN. Dès lors, elle ne va plus quitter le petit écran. Citons « The Queen of Office » en 2013, « Dating agency Cyrano » et « Reply 1994 » en 2013 aussi. Sont récent succès étant « What's Wrong with Secretary Kim » pour TvN en 2018. Elle joue dans des rôles plus sérieux au cinéma notamment dans la romance « My Dear Desperado » en 2010. Et dans l'intimiste et indépendant « Café Noir » en 2010 aussi. Elle tient son rôle le plus dramatique dans « The Crucible » basé sur le roman de Gong Ji-young dénonçant la corruption dans une école pour handicapés. Elle enchaîne dans les romances un peu plates dans l'affligeant « The Table » en 2017 avant d'y revenir pour « Kim Ji-young Born 1982 », en 2019, aux côtés de son partenaire tueur de zombies Gong Yoo. On va la retrouver sous la direction de l'inénarrable réalisatrice Lee Kyoung-mi, protégée du cinéaste Park Chan-wook, dans une série à base de chasseuse de fantômes dans un lycée pour Netflix. Cela promet.

Contenus recommandés