Aller au menu Aller à la page

Politique

Le Minjoo et trois partis d’opposition d’accord pour accélérer les réformes électorale et judiciaire

Write: 2019-04-23 10:52:06Update: 2019-04-24 00:00:24

Le Minjoo et trois partis d’opposition d’accord pour accélérer les réformes électorale et judiciaire

Photo : YONHAP News

Le Minjoo, la formation de Moon Jae-in, et trois partis d’opposition se sont finalement mis d’accord pour faire de trois projets très sensibles les dossiers à examiner dans le cadre du système dit de « fast track », qui pourrait se traduire par « processus accéléré ». Ils concernent les réformes de la loi électorale, la mise en place d’une agence indépendante chargée d’enquêter sur les hauts fonctionnaires, magistrats et députés corrompus ou soupçonnés d’être impliqués dans des crimes, et la nouvelle répartition des droits d’enquête du Parquet et de la police.

L’accord est intervenu hier après que le Minjoo a fait des concessions pour restreindre les droits qui seront confiés à la nouvelle agence, plus particulièrement celui d’inculpation de prévenus. La formation au pouvoir souhaite réformer au plus vite le système judiciaire, et les trois mouvements d’opposition la loi électorale en leur faveur. Et pour cause, si le texte est voté, le nombre des sièges attribués au scrutin majoritaire diminuera, à l’inverse de celui des députés élus à la proportionnelle. L'accord a été approuvé aujourd'hui en assemblée générale de chaque formation.

Pendant ce temps, le Parti Liberté Corée (PLC), qui ne s’associe pas aux autres mouvements du camp, s’indigne. La première force de l'opposition dénonce un « coup d’Etat parlementaire ». Il est allé jusqu’à menacer de boycotter désormais tous les travaux parlementaires jusqu’à la fin de la législature actuelle, si leur accord se concrétise.

Pour rappel, le dispositif de « fast track » est adopté afin d’empêcher les projets ou les propositions de loi controversés de rester trop longtemps sans vote. Ils peuvent être automatiquement mis au vote en séance plénière après un délai fixé à 330 jours.

Contenus recommandés