Pyongyang remplace son négociateur en charge des pourparlers nucléaires avec Washington ㅣ La Corée du Nord à la loupe ㅣ KBS WORLD Radio

Dernières nouvelles

Pyongyang remplace son négociateur en charge des pourparlers nucléaires avec Washington

2019-05-02

© YONHAP News

La Corée du Nord a démis de ses fonctions Kim Yong-chol, le général qui était en charge des négociations de dénucléarisation avec les Etats-Unis. Une position qu’il avait occupé jusqu’au sommet de Hanoi en février entre les dirigeants Kim Jong-un et Donald Trump. Kim Yong-chol ne faisait pas partie de la délégation qui a accompagné Kim Jong-un lors de sa rencontre avec Vladimir Poutine la semaine dernière. Les deux responsables nord-coréens en charge de ces pourparlers nucléaires sont à présent le ministre des Affaires étrangères Ri Yong-ho et son adjointe, Choe Son-hui.


Cette mise à l’écart de Kim Yong-chol prend place après l’échec du deuxième sommet de Kim Jong-un avec le président américain à Hanoï fin février. Le régime a ainsi remplacé un général intransigeant, considéré comme un faucon, par un diplomate aguerri, habitué aux négociations avec les Etats-Unis. Comment interpréter ce limogeage ?


« Deux des plus importants responsables de l’entourage du dirigeant nord-coréen étaient absents lors de sa visite en Russie la semaine dernière. Kim Yong-chol, vice-président du Comité central du Parti des travailleurs nord-coréens, et directeur du département du Front uni au sein du Parti, n’était pas là. La jeune sœur de Kim Jong-un, Kim Yo-jong, était aussi introuvable. Il s’agit de deux personnages clés, qui avaient joué un rôle crucial dans les négociations de dénucléarisation avec Washington. Kim Yong-chol, en particulier, avait accompagné le leader nord-coréen lors de tous les sommets organisés depuis l’année dernière avec la Corée du Sud et les États-Unis. Son remplacement peut être vu comme la volonté du régime de Pyongyang de confier la gestion de ces pourparlers nucléaires au ministère des Affaires étrangères et de laisser le département du Front Uni s’occuper seulement des questions intercoréennes », explique Park Won-gon, professeur de relations internationales à l’Université Handong. Analyse.

Dernières nouvelles