Infos

La Peninsule coréenne de A à Z

Trait d'union

La rencontre Kim-Trump, le « sommet du siècle »

2018-06-14
La rencontre Kim-Trump, le « sommet du siècle »

Le 12 juin à Singapour, pour la première fois dans l’histoire de leur pays, les dirigeants des Etats-Unis et de la Corée du Nord se sont rencontrés face à face : un tête-à-tête qui a été baptisé le « sommet du siècle ». A l’issue duquel Donald Trump et Kim Jong-un ont signé une déclaration conjointe dans laquelle ils appellent à l’instauration de la paix sur la péninsule coréenne. Cette semaine, Trait d’Union consacre à numéro spécial cette rencontre historique. La rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un, sur l’île de Sentosa dans la cité-Etat, a débuté par une poignée de main devant une rangée de drapeaux des deux pays. Une image spectaculaire, diffusée en direct par les télévisions du monde entier. « Les deux dirigeants ont échangé cette poignée de main historique devant une rangée de 12 drapeaux représentants leur pays respectif. La scène était le symbole de la fin des 70 ans d’hostilité entre les deux nations. Elle soulève aussi beaucoup d’attentes concernant la dénucléarisation de la Corée du Nord, la normalisation des relations bilatérales, et la création d’un régime de paix dans le futur », observe Oh Gyeong-seop, chercheur à l’Institut coréen pour la réunification nationale, nous offre son analyse. « Le sommet a permis de mettre fin à la longue histoire d’hostilité entre la Corée du Nord et les Etats-Unis. Il a une signification historique, car c’est un pas vers la dénucléarisation de la péninsule coréenne et vers un changement de la structure de base de la politique internationale en Asie du Nord-est. Les deux dirigeants sont entrés dans une nouvelle phase pour répondre au défi de la dénucléarisation, et semblent penser qu’une nouvelle rencontre permettra de produire un nouveau résultat. Le document qu’ils ont signé doit être vu comme un plan d’ensemble auquel il manque les détails. Un second et un troisième sommet pourraient être nécessaires. Les deux pays doivent discuter maintenant de quand et comment le démantèlement nucléaire doit être mis en oeuvre. », ajoute le professeur Nam Seong-wook, spécialiste des questions de réunification à l’université Koryo. Récit et analyses au menu de ce Trait d’Union !

Dernières nouvelles