Dernières nouvelles

Page d'accueil > Dernières nouvelles > Infos

Expulsion des 2 marins nord-coréens : l’opposition s’empare du dossier

Journal2019-11-15
Expulsion des 2 marins nord-coréens : l’opposition s’empare du dossier

Un nouveau volet politique s’ouvre concernant l’expulsion de deux nord-Coréens qui ont passé la frontière en mer de l’Est, après avoir tué les 16 membres d’équipage de leur bateau de pêche, la semaine dernière.

Le Parti Liberté Corée (PLC), la plus grande formation d’opposition, a mis sur pied une « task force », qui a déjà organisé une première réunion de travail, et qui est chargée d’enquêter sur cette expulsion. Selon lui, le gouvernement aurait préféré rendre ces deux marins à la Corée du Nord, car il craignait la réaction de celui-ci. Il a demandé au président Moon Jae-in de faire toute la lumière sur cette affaire. En même temps, il a promis de lancer une enquête parlementaire sur le sujet.

Le Bareun-Avenir, 2e formation de l’opposition, a fustigé également l’exécutif. Il a accusé le ministre de la Réunification, Kim Yeon-chul d’avoir menti en déclarant que ces deux personnes avaient émis le souhait de retourner chez eux.

Suite à cette polémique, un responsable du ministère en question a souligné qu’il fallait interpréter harmonieusement deux articles de la Constitution : dans l’article 3, la Corée du Sud reconnaît l’existence de la Corée du Nord, alors qu’elle ne le fait pas dans l’article 4. Autrement dit, le PLC s’est contenté de retenir l’article 3 pour soutenir que la Corée du Sud avait expulsé deux des siens.

Au final, ce responsable laisse entendre que l’extradition des deux nord-Coréens est similaire à une expulsion effectuée selon la loi relative à l’immigration, ce qui revient à considérer les habitants nord-coréens comme des étrangers.

Mais s’y ajoute une autre polémique. L’Association des victimes kidnappées par la Corée du Nord a organisé un événement à laquelle participent les parents de l’étudiant américain Otto Warmbier, décédé en 2017 après 17 mois de captivité en Corée du Nord. Elle y a invité Moon Jae-in, mais la Cheongwadae lui a fait comprendre que le président de la République ne pourrait pas y assister en raison de ses obligations très chargées, telles que le prochain sommet entre la Corée du Sud et l’Association des nations d’Asie du Sud-est (Asean).

[Photo : YONHAP News]

Dernières nouvelles