La guerre de Corée et un panorama de 70 ans

Le dimanche 25 juin 1950, à 4 heures du matin, la guerre de Corée éclata suite à l'attaque surprise des troupes nord-coréennes.
Une tragédie fratricide. 70 ans après…

VIEW MORE
scroll down

Infos

L’armée nord-coréenne aurait tenté de secourir le ressortissant sud-coréen avant de l’abattre Dernières nouvelles L’armée nord-coréenne aurait tenté de secourir le ressortissant sud-coréen avant de l’abattre Les autorités militaires sud-coréennes ont rendu publiques, hier, les circonstances dans lesquelles la Corée du Nord avait quand même tenté, dans un premier temps, de secourir le fonctionnaire sud-coréen avant de le tuer.    Selon leurs explications, elles ont éte informées, le 22 septembre vers 16h 40, de la localisation de cet homme dans les eaux territoriales nord-coréennes, soit plus de 24 heures après sa disparition. Cinq heures plus tard, il a été abattu par balle par l’armée nord-coréenne. Il est donc reproché aux autorités militaires sud-coréennes de ne pas avoir réagi plus promptement. Un responsable du ministère de la Défense a expliqué ce retard par le mauvais jugement selon lequel le Nord allait rapatrier l’homme après l’avoir secouru. On s’interroge alors pourquoi il l’a tué.  Dans un message adressé vendredi au Sud, le régime de Kim Jong-un a affirmé avoir tiré sur une personne qui s’est illégalement introduite dans son pays. Il est cependant difficile d’écarter la possibilité qu’il l’ait abattu sur ordre d’une autorité supérieure.  Le doute n’est tout de même pas levé sur la réaction de l’armée sud-coréenne. L’une des premières questions qui se pose est de savoir pourquoi elle n’a pas signalé sa disparition au réseau international des navires de commerce.  Par ailleurs, le royaume ermite reste toujours silencieuse sur la demande sud-coréenne de mener une enquête conjointe sur l’incident et de rouvrir les canaux de communication militaire, coupés unilatéralement par Pyongyang en juin dernier. 2020-09-29
Séoul privilégie la piste de la défection du fonctionnaire abattu par Pyongyang Dernières nouvelles Séoul privilégie la piste de la défection du fonctionnaire abattu par Pyongyang La police maritime sud-coréenne a dévoilé, aujourd’hui, les résultats de ses premières investigations sur la mort d’un ressortissant sud-coréen, tué il y a une semaine par des soldats nord-coréens. Elle juge que ce fonctionnaire du ministère des Affaires maritimes aurait tenté de faire défection au Nord. Il est donc peu probable qu’il ait trébuché dans le navire à bord duquel il se trouvait.   Afin d’étayer son jugement, la garde côtière a précisé qu’au moment où il a été repéré dans les eaux territoriales nord-coréennes et identifié par l'armée du pays communiste, en mer Jaune, cet homme de 47 ans portait un gilet de sauvetage. Cette estimation est aussi appuyée par le courant de la marée : s’il avait été simplement à la dérive, il aurait été situé beaucoup plus loin de là où il a été localisé par les forces nord-coréennes. Autrement dit, il aurait gagné cet endroit par ses propres moyens.   Les résultats des enquêtes sur le bateau de patrouille à bord duquel le ressortissant sud-coréen naviguait sont aussi connus. La police maritime a vérifié que les chaussures retrouvées sur le navire étaient bel et bien à lui, en précisant avoir confié une expertise forensique pour en savoir plus. Ce qui laisse à penser qu'il est allé à l'eau de son plein gré. Pendant ce temps, les opérations de recherche du corps se poursuivent dans les eaux sud-coréennes pour le neuvième jour de suite. 2020-09-29
Making Peace Together Making Peace Together Sommet intercoréen 2018 à Pyongyang Date : du mardi 18 au jeudi 20 septembre 2018 Lieu : Pyongyang(Corée du Nord) Résultats : Déclaration de Pyongyang du 19 septembre VIEW MORE
Chronologie de la situation politique dans la péninsule coréenne Chronologie de la situation politique dans la péninsule coréenne VIEW MORE